06/01/2014

MOBILISATION GENERALE

Il y a un temps pour tout. Un temps pour les vœux et un temps pour l’action. Une chose est de se lamenter sur la situation de Sète, une autre, de prendre les mesures qui permettront de redresser la barre. On me faisait savoir il y a quelques jours que jamais les Sétois ne comprendraient mon choix de reprendre leur liberté à l’égard de la Région, que les jeux étaient faits et qu’il n’y avait donc plus qu’à s’incliner.

Bref le discours du déclin dans toute sa splendeur.

L’acceptation de la collaboration, sans laquelle il n’y aurait jamais de libération.

Dieu me pardonne mais, quitte à accepter de perdre gros, je suis prêt à parier le contraire !

D’abord, je suis sûr qu’après avoir fait le constat de l’échec cuisant de la municipalité actuelle dans le domaine économique – qui est pourtant l’essentiel de sa tâche – les Sétois ne se sont pas résignés au désœuvrement, à la pauvreté et au mépris de leurs voisins montpelliérains. Ils sont d’ores et déjà déterminés à remonter la pente.

Ensuite, je suis sûr que notre discours sur le changement de cap, au moment où l’on ne peut plus espérer davantage des activités traditionnelles de la ville et du port, a pris racine  et que chacun est convaincu que la seule chance de Sète réside dans sa fonction de ville balnéaire et touristique avec la plaisance comme étendard de sa réussite.

Enfin, je suis sûr que chacun a compris aussi que le changement de cap ne signifiait pas un accroissement des charges publiques mais au contraire une chance de percevoir les fruits de notre capital investi au lieu de verser des rentes à la Région qui se comporte en colonisateur.

Voici les trois raisons qui me conduisent à sonner la mobilisation générale autour du Parti des Sétois.

Je n’invite personne à une partie de plaisir. Je sais que la route du succès est semée d’embûches. Je ne connais pas de réussite sans effort.

C’est pourquoi, j’ai déjà dit que la première phase de notre action résidait dans la remise en ordre de la « maison Sète ». Et il y en a bien besoin.

Cela signifie que chacun va devoir y mettre du sien, non pas en payant davantage comme le préconisent les lâches et les incapables, mais :

-en renonçant aux prébendes qui sont devenues un système de gouvernement,

-en rationalisant les tâches entre la ville et l’agglo pour faire des économies

-en aidant l’entreprise privée à se développer pour créer de nouveaux profits et donc l’emploi au lieu de lui mettre les bâtons dans les roues 

-en mettant les autres collectivités territoriales (Département et Région) face à leurs responsabilités pour développer un programme commun plutôt que de nous soumettre comme des larbins.

Je n’ai jamais cru que la soumission puisse engendrer le succès et encore moins le bonheur. C’est pourtant ce qu’on a essayé de faire croire aux Sétois depuis 8 ans en leur racontant que la Région était leur sauveur et que sans elle les Sétois seraient perdus. Si les plus crédules ou les plus confiants ont pu se faire abuser, ils ont compris que la propagande de la municipalité n’était qu’un travestissement de la vérité.

Ce sont les Sétois qui s’appauvrissent et la Région qui s’enrichit !

Pour mettre un terme à tout cela, j’invite chacun à prendre confiance dans l’avenir, à trouver comment il pourra être utile à sa ville, à assumer ses choix, à ne plus se cacher et à se lancer avec le Parti des Sétois dans la reconquête d’une ville qui croule sous les atouts mais qui meurt de ne pas les jouer.

J’ai lu dans la déclaration de candidature du maire sortant qu’il invitait les Sétois « à continuer » avec lui, ce qui veut dire « à continuer la politique de collaboration, à accepter la servitude en renonçant à leur indépendance, à se faire exploiter par le colonisateur en renonçant à leurs justes profits portuaires, bref à continuer à être des fantoches ».

Je ne peux pas imaginer que la seule ambition des Sétois soit de renoncer à leur personnalité pour ne pas faire de vagues.

Je les invite, moi, à faire des vagues pour secouer le joug et redevenir fiers de ce qu’ils ont été et qu’ils n’ont, au fond, jamais  cessé d’être.

Commentaires

FIER D'ETRE SETOIS!!!
Oui encore une fois,j'"achète"comme dirait l'autre!!!
Décidément;c'est mon banquier qui ne va pas ètre trés content en ce début d'annee!!!(lol)!!!
Mais peut importe;les racines familiales;et leur devenir sur "mon"ILE SINGULIERE;
doivent ètre entretenu et préserver par un Monsieur avec une équipe COMPETENTE;
et qui ont le SENS de l'INTERET GENERAL des Sétois et mème plus!
Aussi;Je dis et j'ANNONCE: que Monsieur YVES MARCHAND;est le Monsieur qu'il nous Faut!!!
Le seul a pouvoir Fédérer:
- les "Initiatives et les personnes"au Sens de l'Intérèt général des Sétois et mème plus (si affinités nobles,,,)!
Et puis;Rappelons-nous;que nous sommes des SINGULIERS!!!Enfin,ceux qui restent FIERS de leur Racine;et qui n'oublient pas d'ou ils viennent???
Liberté d'Expression;Liberté d'Action;
Aux Actes Citoyens SETOIS;
pour Enfin se promener à l'intérieur et à l'extèrieur de notre SETE;
en pouvant regarder les"extèrieurs"droit dans les Yeux???
Et OUI;avec Mr MARCHAND c'est Possible!J'en étais;j'en suis et j'en resterais CONVAINCU!!!
Avec Vous; Monsieur "tout est possible!tout devient possible et JUSTE!!!";"On va donner du sens à nos actions"et Surtout ètre LIBRES et RESPONSABLES de notre Devenir et de nos attaches familiales!!!
Désolé;mais on ne changera pas le Sétoi;
qui restera "entier-authentique-libre-juste"!
2014:doit ètre le début du "bal des sans MASQUES"!"le retour du Boomerang"!
"le lacher de sardines&autres,pour rassasier les collabos-laches-fantoches-colonisateurs,,,"
En un MOT: INDIGNONS-Nous,pour le Bien-ètre et le Mieux Vivre Ensemble à SETE!!!

Et Bravo;pour le sigle retenu: Le PARTI des SETOIS!!!...

Celà;démontre Clairement;le Désir Profond de Fédérer;toutes les forces&autres;de SETE!!!
Nos JOUTEURS;PECHEURS;COMMERçANTS;ARTISTES;SANS EMPLOI;SPORTIFS;CHEFS D'ENTREPRISES;TRAVAILLEURS INDEPENDANTS;FONCTIONNAIRES;
et Surtout la MIXITE SOCIALE et MIXITE Hommes-Femmes!!!

Tout celà,autour du Projet des SETOIS,pour les SETOIS D'abord!!!

En AVANTI-TUTTI,et FORZA "la Dream-team MARCHAND"!!!Le PARTI des SETOIS!!!
Au-dessus des partis d'idéologie classiquement devenus Obsolètes;et mensogères!!!!

Écrit par : CANINO CHRISTOPHE | 06/01/2014

on pourrait faire une OPA ur la ville de sete et le dire clairement !!car depuis 4 ans qui a voulu faire croire aux setois que leur ville etait "rentree en bourse "grace a sa "vraie valeur" et qu elle en toucherait les dividendes ....oui grace a sa valeur mais les gros actionnaires la region touchent les dividendes au detriment de chacun de nous petits porteur d une seule action ,d un mensonge monté pour laisser le port a la region comme ultima point d or ..mais lors de la prochaine assemblee generale nous tous les petits porteurs pouvons absolument reprendre notre ville en main avec chaque voix mise a celui qui ne ment pas, oui la partie sera difficile ,oui il faudra peut etre ne pas recevoir nos mises ,mais la dynamique du coeur ,du vrai ,du singulier,de la fierté du mieux vivre sa ville, non féodée,de la creer ouverte et genereuse, d autoriser enfin "la seule chance de Sète réside dans sa fonction de ville balnéaire et touristique avec la plaisance comme étendard de sa réussite" ..une reconduite et continuer .. n est pas signe que tout va bien,au contraire ,signe qu on ose pas .dans la creativite d yves marchand il y a du divin et je suis prete a "secouer le joug""

Écrit par : anne marie fornet | 06/01/2014

Je suis Sètoise d'adoption, Merci Monsieur Marchand de sortir Sète de sa léthargie. de dire tout haut ce que nous tous pensons tout bas. Vous m'avez surprise, je ne vous connaissez pas, j'ai eu l'occasion d'aller à votre présentation au saint Clair, j'y suis allée par curiosité avec l'idée préconçue : on est dans le Sud "faut pas rêver" Sète c'est mort, et tout à coup vous m'avez réveillée, incroyable votre force de conviction. Enfin de l'action, d'excellentes idées, du dynamisme, de l'énergie à revendre, une grande disponibilité et un grand Amour pour Sète, continuez vos projets sont excellents. De plus vous êtes un excellent orateur.
Bravo.

Écrit par : Josiane Doucet | 06/01/2014

Bien sûr....au fond pour l'instant dans cette campagne il y a clairement plusieurs types de projet:
Lubrano: Continuer a servir son maître alimentaire et donc à asservir SETE à la Région...sur ce point il est d'accord avec FCommeinhes....
Commeinhes: Achever son oeuvre destructrice:Eloigner le Port,Démanteler les Services publics...collaborer avec Lubrano et la Région....en esperant des miettes!!!
Sans: De bonnes intentions de rassemblement mais un projet global bien trop flou....
FN:LE NEANT ABSOLU
Liberti: Des analyses assez pertinentes(le port, l urbanisme) avec un projet global cohérent....MAIS L HOMME N EST PAS LIBRE...c'est encore le PARTI qui DICTE...lui il execute...dommage....!!!
Les autres candidats: un bazar indescriptible...la palme revenant à Giordano et Talano!!!

Alors l homme de la situation c'est Yves MARCHAND....:
Il peut et doit rassembler à Gauche et à Droite..
Les Employés municipaux(malgré leur réserve statutaire) lui sont majoritairement favorables
Il est LIBRE ET EXPERIMENTE
Le PROJET EST COHERENT....
Alors OUI C EST POSSIBLE
Alors OUI c est souhaitable POUR SETE!!!!

Écrit par : oxygene | 06/01/2014

Vous avez tout à gagner et rien a perdre, qui tente rien n'a rien. Les échecs font parti de la vie, il faut savoir accepter le négatif pour améliorer le positif.
C'est ce que vous faites en bonne intelligence. L'avenir nous dira le reste.

Écrit par : Bergé | 06/01/2014

Cette campagne, c'est l'opposition entre la sincérité et l'arnaque (ou plutôt l'esbrouffe comme on dit à Sète). Le Parti des Sétois, c'est un discours sincère, clair, sans concessions mais tellement réaliste. Avec nous, pas de fioritures, de bla-bla ou des tracts version "catalogue la redoute" bourrés d'idioties et d'inexactitudes; pas d'analphabètes excités du bocal dont le seul rôle est de jouer les hystériques du net; pas d'alimentaires (ou plutôt d'alimenteurs) s'accrochant avec véhémence et violence à leur gagne-pain...

Loin de nous impressionner, tout cela nous conforte dans l'idée que la ville de Sète et les Sétois méritent bien mieux que ce carnaval d'amateurs et de menteurs. Personne ne nous empêchera donc de redonner à Sète le prestige et la gestion qu'elle mérite amplement.

Écrit par : Anthony Liguori | 09/01/2014

Sète a des atouts que personne ne peut lui enlever , oui il faut les exploiter,
* un site extraordinaire, unique du Rhone à l'Espagne, l'eau, la mer, l'étang, les canaux
* une zone de chalendise immense: les croisiéristes, objet de toute l'attention de la CCI, les vacanciers, les touristes de proximité, il est anormal que les rues de Sète soient vides le samedi, Sète est à demi-heure d'1,8 millions d'habitants il faut encourager et les inciter à venir, soutenir par des actions publiques visibles et audibles le commerce et l'artisanat, les sécuriser pour les inciter à entreprendre avec des zones adaptées à ces différentes clientèles potentielles, la brocante du jeudi initiée par l'excellent président de la CCI est un premier exemple, on commence à venier de loin, le luxe commence à poindre sur le pavé de Sète, mille initiatives de ce genres sont possibles, sans engager de finances publiques,
*des centres de formations adaptés , métiers de bouche avec le CFA, unique en France (la ville enest propriétaires et peut donc maitriser son développement en l'adaptant à ses besoins, pôle d'excellence de la région, l
*le lycée de la mer,
*attirer le chalands dans la ville, aidera le commerce , la restauration, l'artisanat et les métiers d'art et l'activité maritime de loisirs à se développer, les jeunes sétois pourront vivre et travailler au pays,
* attirer les artistes de tous horizons, Street art, spectacle vivant : théâtre, musique et danse (c'est peu onéreux, c'est gratifiant pour tout public, tout acteur public)
la ville s'enrichira, les impôts pourront baisser CQFD, augmenter le nombre de contribuables, fait basser la part de chacun , cela a été déjà fait en 1990 et 91, à l'époque l'action publique aurait mérité une meilleure communication de ses actions mais ça n'était pas encore le temps du TOUT MEDIA

Écrit par : Danielle Aben | 10/01/2014

on dirait bien que la grande epopée du changement est bien lancée et notre" force de dynamique" notre force de mouvement ,ira bien au dela du mois de Mars 2014!!

Écrit par : anne marie fornet | 13/01/2014

Les commentaires sont fermés.