08/12/2013

RUMEURS

La période y est propice. Les réseaux sociaux, dont on ne dira jamais assez tout ce qu’ils ont apporté à la relation entre les êtres et entre les communautés, présentent le danger de valider par l’écrit ce qui pouvait rester jusque là au stade de l’injure ou de la diffamation verbale – sans doute désagréable – mais moins dangereuse. C’est dommage, mais c’est ainsi. Il n’y a pas d’avantage sans inconvénient. Il faut faire avec.

Tous les moyens envisagés pour faire cesser cette délinquance nouvelle dans laquelle se sont engouffré tous les lâches usant et abusant de l’anonymat, se sont révélés vains. 

Ces nouveaux corbeaux du 21ème siècle, nous les côtoyons tous les jours. Nous les connaissons et nous pouvons même les identifier. Mais leurs frustrations maladives qui leur permettent de « se lâcher » sur les blogs, sur Face Book et sur Tweeter, les incitent à persister dans leur entreprise perverse. C’est une sorte d’addiction d’impuissant frustré qui les conduit à faire des déclarations que jamais ils n’oseraient faire publiquement.

On connaît la littérature et la filmographie qui ont étudié et décrit cette pathologie. Le coupable est toujours un individu avide de reconnaissance souvent timoré, timide et mal dans sa peau, ou, parfois au contraire, imbu de sa personne pour masquer ses insuffisances. Rien n’est simple en matière de psychologie et de psychiatrie.

Dans notre campagne électorale, comme tous les lecteurs de ce blog, j’ai décrypté des cas évidents de perversion. C'est que la plupart des corbeaux cherche à se faire valoir par la surenchère auprès du candidat qu'ils soutiennent et que ce dernier , usant du pouvoir que lui prodigue parfois sa fonction, fait appel à ce genre de malades pour attaquer ses concurrents. Le candidat n’est-il pas alors plus coupable que l’exécutant souvent analphabète, parfois prétentieux, toujours benêt, mais aux ordres du lâche hypocrite qui commande leur plume, sans même la contrôler?

Je ne me plaindrai pas de ces agissements. Je connais trop la vie politique pour ne pas savoir à quoi je m’exposais en relançant les dés pour 2014. J’accepte donc ces rumeurs sans me départir de mon calme et en traitant par le mépris leur commanditaire et ses exécutants.

Je crois à la vertu et à la force du discours. Mais je crois encore plus à la sincérité de l’attitude. C’est, je crois, ce qui apparaît avec évidence dans mon expression orale. Tout simplement parce que mon engagement dans cette compétition est dénué d’intérêt personnel. Il est exclusivement tourné vers la ville de Sète et vers les Sétois.

Les électeurs l’ont déjà compris et les basses manœuvres des uns et des autres n’y changeront rien.

22:55 Écrit par MARCHAND-Yves | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

De part mon ancienne fonction, je connais ce genre de pratique qui concerne les anonymes courageux, souvent manipulés par des promesses sans lendemain.
On ne peut pas empêcher les gens de rêver!!!!

Écrit par : Bergé | 09/12/2013

Monsieur,
J'attire juste votre attention sur le fait que la perversion est une structure psychique, que la psychiatrie n'est pas à même de traiter. Il serait judicieux de ne pas confondre ces deux mouvements. Par ailleurs, l'usage de la négation dans ce texte indique "une levée du refoulement, mais non pour autant une acceptation du refoulé". Cordialement.

Écrit par : Charles Mignon | 09/12/2013

Sur ce point l'analyse d'Yves Marchand est malheureusement bonne...
je pense même qu'il faut rajouter que ces NTIC...oui c'est leur nom...ont un effet néfaste bien au dela....de la sphère politique et qu'ils embrassent tout le champ des relations humaines avec particulièrement des effets pervers dans le domaine professionnel...
Jusqu'à présent l homme avait surtout invente des machines qui prolongeaient ses muscles..et le soulageaient....
Avec l informatique c'est son cerveau qui est "prolongé"... et comme beaucoup ont un cerveau un peu "tordu"...on voit les ravages....
Ce n'est pas l'outil qui est en cause mais son utilisation déraisonnée...là aussi je dis à Yves Marchand...Le libéral...il faut réguler tout ça car il y a en effet une dérive notoire et perverse...!!
Mais surtout ne pas se décourager....car effectivement....quand on est attaqué...c'est que l'on dérange...c'est que l'on existe!!!!

Écrit par : oxygene | 09/12/2013

quel dommage . j'ai du mal avec votre texte sur la rumeur ou les rumeurs ?
moi je suis factuel et ce que j'attend du candidat que vous êtes c'est un projet pour Sète.
vous êtes deux dans ma short list .la représentante du FN et vous .
si je ne trouve aucun projet concret pour sete je voterai pour celui qui aura le plus de chance de faire tomber l'immobile en poste qui a un site'' ensemble pour SETE '' a la rubrique projet rien . sur le planning rien sur les réunions UMP un peu de gargarisme .
alors oui avec les rumeurs on peu fédérer par complaisance . mais moi j'attend un programme un vrai . avec une implication de la ville . pas des services bidons ou la fatalité est devenue récurrente bref un peu d'ordre et de respect des Setois .
a Sete rien est fait la police nationale ou municipale pas de résultat mais du copinage et je sais de quoi je parle .
les associations du saupoudrage voir les voiles latines et les comptes du liagutt ou le travail sur le sauve qui peu qui cri au secour devant le musé Brassens .
mais les poubelles de l'avenue Victor Hugo sont recouverte de merde mais ce n'est pas le maire juste thau agglo ?
les déjections canines le materiel est en panne . la ville est sale mais cela fait parti de la ville de sete d’après le maire .
enfin des travaux sur les ponts ??? mais sans respect de la réglementation peinture au plomb et pas de protection mais évidement ce n'est pas le maire .
on refait le sol des halles avec les meme pierres que celle des quai qui en deux ans donnent l'impression d’être a refaire mais on continu avec les mêmes fournisseurs .et la température dans les halles ce matin pas de ventilation t° haute et poisson pas vraiment au frais mais sous la laine de bois ou de roche non surfacté ? bref ala setoise .la ville n'aaucun projet pour les setois juste des impots et zero programme .avez vous vu l'avenue victor hugo illuminée c'est pitoyable . cette équipe n'a rien a proposer .
vite M marchand un vrai projet mais surtout commencez parle bien être des setois pas que les restau a touristes et quelques profiteur Sete est un belle ville qui ne fait rein
et ce n'est pas Comheine qui fera quelque chose alors vite un vrai projet .

Écrit par : rasbora | 12/12/2013

Mon projet complet sera présenté puis publié en début d'année, après la présentation de ma liste.

Écrit par : Yves Marchand | 13/12/2013

Les commentaires sont fermés.