01/04/2013

L’ILE AU TRESOR

De « l’île au trésor », le fameux livre de Robert Stevenson, j’ai retiré deux messages :

-     le 1er, c’est que la découverte du trésor commence par le voyage que l’on doit préparer,

-     le 2ème, c’est que la loyauté entre l'équipage et le capitaine est le meilleur passeport pour le succès de l'entreprise. Il faut dire la vérité.

Le trésor, comme l’expliquait le laboureur à ses enfants, s’obtient par le travail qu’il faut accomplir pour obtenir les fruits que l’on espère.

Sète est notre île. La mer et le soleil, nos outils.

"L'Entreprise d'accueil " sera notre richesse.

Richesse, au sens de générosité d’abord. Le sens de l’accueil est le fondement de la réussite de toute activité économique de type touristique. C’est ce que les Sétois savent faire de mieux.

Richesse du partage entre l’hôte et le visiteur : partage d’expérience, de culture, de souvenirs et surtout partage d’un avenir commun.

C’est l'avenir commun de l’hôte et du visiteur, trésor de notre île, que nous devons découvrir.

Bien sûr, il va falloir le ramener sur nos quais. Mais nous y arriverons. Nous savons qu’il existe et qu’il suffit de nous en donner la peine pour le trouver à condition, comme pour l’île au trésor, de choisir la bonne voie.

Et la route du trésor n’est évidemment pas facile. Sinon, ça se saurait et il n’y aurait plus de trésor à trouver. C’est ce qui est arrivé partout où le choix de la facilité l’a emporté sur le choix de l’effort.

Le trésor de Sète est encore entier,  entre mer et soleil. Et nous avons la clef du coffre.

Alors que les stations touristiques de la « Mission Racine » ont mis à nu la réalité mercantile de l’industrie touristique, le patrimoine historique de Sète offre au Languedoc-Roussillon  la perle immaculée de la Région.

La richesse des services à fournir exige toutes ces qualités qui font défaut à ceux qui n’ont vu dans le tourisme qu’une nouvelle forme d’exploitation.

Je vous invite à explorer le trésor de Sète, c'est-à-dire, son âme, en empruntant la seule route qui mène à la rencontre de notre visiteur. Celle qui se cache dans les quartiers historiques de la ville, là où bat le cœur de Sète. C’est là que nous devons faire grandir et s’épanouir l’embryon qui fera de Sète l’île au trésor du Languedoc-Roussillon avec toutes ces exploitations labourées au quotidien par des hommes et des femmes au travail.

Le moyen d’y conduire les visiteurs en quête de leur découverte, sera la deuxième étape de notre voyage : faire de l’étang de Thau le centre de notre communauté. C’est la fusion d’un site historique et de toute sa population qui nous donnera la combinaison du coffre dans lequel se trouve le trésor de Sète.

Commentaires

J' aime Sète et je déteste ceux qui se disent Sétois ,parce qu' ils y sont nés ou y habitent depuis quelques temps. Ceuxqui se permettent de la critiquer ou de la dénigrer à tous bouts de champ .
Sète est une merveilleuse Perle qui embellie son écrin qu' est la superbe coquille qu' est le Basson de Thau !!!
Sète est une entité qui illumine de sa beauté tous les naissains qui l' entourent .
Sète , c' est un Port ,dans le plus grand sens du terme : lieu de repos, abri , refuge, une 'ouverture de ville', une opPORTunité pour les personnes en mal de racines à la recherche d' un Ancrage .
Une ville de transPORT, au sens maritime et touristique ,mais aussi au sens fort de "Mouvement de Passion".
Il a de l' imPORTance , car il permet d' être une PORTe aux imPORTations d' individus ,d' idées et de savoir faire, qui vont s' INTEGRER à merveille dans notre cité pour l' embellir et l' enrichir .
Sète a vu naître plein de talents qui ne se sont pas contentés d' y vivre et d'y grandir (tout en voulant se l' approprier).
Sète a imPORTé et imPORTe toujours ces Talents qui sont partis ,parfois , loin d' elle , mais qui l' ont toujours gardé dans leur âme et dans leur coeur .
Combien de ces sétois ont portés haut nos couleurs , nos traditions et n'ont jamais reniés leur ville natale et leurs racines ( même récentes). Nombreux sont les Ambassadeurs ,aujourd'hui comme hier, qui portent notre île Singulière et y pensent tous les jours .
Sète est chère à tous ceux qui l' aiment , c' est comme l' être adoré qui nous manque très souvent quand on est éloigné .Mais ce manque nous soutient et nous pousse à vivre pour y retourner et y reposer en Paix .
Ces soit-disants sétois qui se revendiquent d' elle , afin de s' en accaparer , sont ,pour la plus part, comme ces étrangers , rejetés ou malheureux chez eux, qui viennent dans toute la Communauté Européenne , 'Pas pour y vivre', s'intégrer ,participer à la vie active et l' enrichir de leurs diversités !!!Beaucoup l'ont fait depuis des siècles et le font pour avoir une nouvelle chance dans un nouveau continent . Ceux -là ne sont pas des déserteurs ni des apatrides ils positives pour eux et pour leur descendance .
Mais ceux qui viennent pour nous imposer leurs modes de vie , leurs coutumes , leurs croyances et veulent faire ici ce qu' ils n' auraient jamais pu faire chez eux ! .Des Communautés , pire des Mafias à la Capone qui se croient en terrain conquis aussitôt qu' ils pensent avoir acquis une petite Importance!
Tous les 'Roumégaïres' , les frustrés , les Handicapés du cerveau en perpétuelle recherche du moindre neurone .
Ces personnes font mal à la Ville et à toutes les cités environnantes .Ce sont de 'Squatteurs' dans le sens le plus négatif du terme .
Ces individus sclérosés et souvent Incultes ( ceux qui croient que l' on peut mesurer l' intelligence au nombre de livres lus ,alors qu' ils n' ont pas compris le dixième ,au niveau des messages écrits) qui nous assènent leurs 'Vérités' SONT GRAVES .
Beaucoup d' Autodidactes sont plus utiles que ceux qui 'Hurlent' en croyant avoir raison !
Pourvu qu' à Sète -Frontignan/Lapeyrade-Balaruc-Bouzigues-Loupian-Poussan- Mèze-Gigean-Marseillan-Agde et j' en passe . Pourvu que les Hommes qui seront choisis ,l' An que ven' , et peu importe leurs 'étiquettes' soient des Hommes d' AVENIR , des Visionnaires plutôt que ces conservateurs néfastes .

Écrit par : utopjim | 01/04/2013

Vous avez oublié le manque d'attractivité de ces 200 jours de VENT par an qui rendent difficile la rentabilisation des investissements.

En ce qui concerne le manque d'attractivité de l’accueil, vous connaissez la mentalité frileuse des sétois. Ils ne se sentent bien qu'entre eux et ne sont adorables que s'ils vous connaissent bien; c'est rarement le cas avec les touristes, voire les nouveaux arrivants.

Le Maire sortant ayant su attirer une population étrangère importante et relativement aisée, je suggère à votre équipe, de moins intensifier les actions classiques de développement du Tourisme, que celles augmentant la qualité de vie à Sète, pour et par ses habitants - en développant l'attractivité de ses quartiers à l'années, et en favorisant avant tout, une économie fondée sur la consommation locale.

Enfin votre boite à outil pourrait être complétée de la pêche à la ligne qui est en pleine régression à l'exception des quais de la Pointe ou la plage de la Corniche, à certaines saisons. Voilà un secteur où il y a beaucoup de choses à faire, avec des activités pour tous qui prolongeraient la saison balnéaires. Ça pourrait aller avec l'ébauche d'idée que vous avez formulée, notamment sur les abords de l'étangs au voisinage de la base nautique et du Pont-Levis.

Quand la qualité de vie à Sète sera devenu vraiment agréable, si le bouche à oreille n'est pas suffisant , il sera alors temps d'envisager des actions développement classique pour le Tourisme.

En attendant, je crois votre vision de Sète insuffisante et mal orientée.

Écrit par : Follandouille | 01/04/2013

Vous avez oublié le manque d'attractivité de ces 200 jours de VENT par an qui rendent difficile la rentabilisation des investissements.

En ce qui concerne le manque d'attractivité de l’accueil, vous connaissez la mentalité frileuse des sétois. Ils ne se sentent bien qu'entre eux et ne sont adorables que s'ils

vous connaissent bien; c'est rarement le cas avec les touristes, voire les nouveaux arrivants.

Le Maire sortant ayant su attirer une population étrangère importante et relativement aisée, je suggère à votre équipe, de moins intensifier les actions classiques de

développement du Tourisme, que celles augmentant la qualité de vie à Sète, pour et par ses habitants - en développant l'attractivité de ses quartiers à l'années, et en

favorisant avant tout, une économie fondée sur la consommation locale.

Enfin votre boite à outil pourrait être complétée de la pêche à la ligne qui est en pleine régression à l'exception des quais de la Pointe ou la plage de la Corniche, à

certaines saisons. Voilà un secteur où il y a beaucoup de choses à faire, avec des activités pour tous qui prolongeraient la saison balnéaires. Ça pourrait aller avec

l'ébauche d'idée que vous avez formulée, notamment sur les abords de l'étangs au voisinage de la base nautique et du Pont-Levis.

Quand la qualité de vie à Sète sera devenu vraiment agréable, si le bouche à oreille n'est pas suffisant , il sera alors temps d'envisager des actions développement classique

pour le Tourisme.

En attendant, je crois votre vision de Sète insuffisante et mal orientée.

Écrit par : Follandouille | 01/04/2013

Ce long WE et ce temps gris m'incitaient à commenter aussi l'article L'ILE AU TRESOR.

Le POST que j'ai laissé sur l'article précédent n'étant pas suivi de la saisie d'un capcha comme c'est le cas ici, je suppose que les commentaires de L'ILE AU TRESOR sont fermés ?

Écrit par : Follandouille | 01/04/2013

Les commentaires sont fermés.